mardi 13 mai 2008

Sun Microsystems veut concurrencer Adobe et Microsoft avec son JavaFX

Le monde des RIA va bientôt se partager entre Ajax, AIR/Flex, Silverlight et JavaFX. Le petit dernier dispose de quelques atouts… et faiblesses

C'est lors de la JavaOne 2008 que Sun Microsystems a précisé le calendrier de sortie de JavaFX (présenté initialement lors de la JavaOne 2007). Ce produit vise le marché des applications Internet riches (RIA) et se place ainsi face à Silverlight (Microsoft) et AIR/Flex (Adobe).

La compagnie espère bien évidemment profiter du très grand nombre de développeurs Java. JavaFX souffre cependant d'un déficit de librairies de haut niveau. S'il gère médias et rendu graphique, nous ne trouvons aucune trace d'un composant web tel celui offert par Adobe AIR. Les éléments d'interface graphique sont également loin de valoir ceux des solutions concurrentes.

JavaFX offre cependant quelques atouts non négligeables. Une application peut fonctionner indifféremment au sein d'un navigateur Internet, directement dans l'interface du système d'exploitation hôte ou même sur des terminaux mobiles.

Effectivement, la grande force de cette solution est de pouvoir fonctionner sur tout appareil pourvu de Java SE ou Java ME. Aujourd'hui 85% des téléphones cellulaires, 91% des ordinateurs et 100% des lecteurs Blu-ray (sic) sont compatibles Java, et donc JavaFX. Là où Adobe et Microsoft luttent pour imposer leurs solutions sur les téléphones portables, Sun peut atteindre sans effort les quelques 2,2 milliards de terminaux déjà compatibles avec Java.

Autre avantage, tout outil de développement Java permettra de créer des applications JavaFX. NetBeans sera - bien évidemment - l'un des premiers à offrir un support avancé de cette technologie. JavaFX sera disponible dès juillet, avec une version finale attendue pour la rentrée. Les dérivés JavaFX Mobile et TV n'apparaîtront qu'au printemps 2009.

Aucun commentaire: