mardi 6 mai 2008

Lancement officiel de OpenSolaris 2008.05

OpenSolaris est officiellement lancé !!!

OpenSolaris Sun 2008.05 Get it
Après trois ans de développement, Sun sort la première version officielle de son Unix libre. Il sera bientôt disponible dans l'offre de serveurs hebergés EC2 d'Amazon.

Aujourd'hui 5 mai 2008, lors de sa conférence développeur - CommunityOne Developer Conference - à San Francisco, Sun Microsystems vient de lancer la première version officielle d'OpenSolaris, baptisée OpenSolaris 2008.05 en référence à son mois (ou à son jour ?) d'introduction. Après plusieurs années de version beta, l'Unix open source de l'éditeur californien a enfin vu le jour en version officielle. A l'instar de Linux, il est bâti autour d'un noyau - le noyau de la version propriétaire de Solaris - et résulte des développements conjoints d'une communauté de développeurs.

L'une des principales innovations qu'offre ce système d'exploitation est son système de fichier ZFS à 128 bits, qui permet de gérer des espaces de stockage quasiment illimités. ZFS utilise également une couche logicielle permettant de virtualiser les espaces physiques de stockage et d'augmenter de manière dynamique la taille des volumes logiques au fur et à mesure des besoins.
Autre fonction intéressante, le mécanisme de zones Solaris qui consiste à partitionner un système et à créer des machines virtuelles dans Open Solaris. On pourra aisément télécharger ce système d'exploitation au choix sur www.opensolaris.com ou sur opensolaris.org. Les personnes résidants aux Etats-Unis pourront également commander auprès de Sun un CD qui permettra de faire fonctionner l'OS sur sa machine sans avoir à l'installer, ce qui n'est pas sans rappeler Knoppix le Linux, qui démarre depuis un CD.

Bientôt disponible sur EC2 d'Amazon

Sun a également annoncé qu'Open Solaris serait bientôt disponible dans l'offre de serveurs hébergés Elastic Compute Cloud (EC2) d'Amazon. Mais pour l'instant, pour évaluer cette nouvelle offre, il faudra s'inscrire au programme beta sur www.sun.com/amazon.
Rappelons qu'Amazon EC2 offre une machine virtuelle dont la puissance de calcul peut être adaptée en fonction de la demande et dont la tarification est très originale. Le service de base démarre avec une machine de base, facturée 0,10 dollar de l'heure, constituée par un coeur de processeur à 1,2 GHz, 1,7 Go de mémoire Ram et 160 Go de disque. A cela s'ajoute, 0,10 dollar par Go de données transférées vers le serveur virtuel et 0,17 dollar par Go de données transférées depuis le serveur virtuel (pour les dix premiers teraoctets). La fourniture d'OpenSolaris 2008.05 est gratuite.

Autre source : (http://www.silicon.fr/)

Les temps sont durs pour Sun Microsystems. La compagnie affiche ainsi des pertes de 34 millions de dollars sur son dernier trimestre fiscal. Le chiffre d'affaire est de 3,27 milliards de dollars, en recul de 0,5% face au même trimestre de l'année précédente.

La vente de serveurs est pourtant en progression de 6%, avec 80.000 machines vendues. L'acquisition de MySQL AB et la crise touchant les États-Unis ne sont certes pas sans relation avec ces mauvais résultats.

En conséquence, la société a décidé de se séparer de 2.500 employés, soit 7,5% de ses effectifs (qui comptent environ 33.500 personnes). Jonathan Schwartz, CEO de Sun Microsystems, ne cache pas sa déception.

OpenSolaris, la nouvelle action de Sun en faveur de l'open source

C'est dans ce contexte peu encourageant que la compagnie poursuit son avancée dans le monde des logiciels libres. Après OpenOffice.org, OpenJDK et NetBeans, c'est au tour du système d'exploitation OpenSolaris d'être disponible sous une licence ouverte. Le portefeuille de technologies open source de Sun s'étoffe donc sensiblement.

Le projet OpenSolaris n'est pas récent, mais il aura fallu plus de trois ans aux développeurs pour en proposer la première version totalement fonctionnelle, OpenSolaris 2008.5. Le système de fichiers ZFS, l'environnement de bureau Gnome, un système d'installation graphique et un gestionnaire de paquets sont intégrés à cet OS. La compagnie espère créer un engouement autour de son système d'exploitation, similaire à celui qui touche le monde Linux. Sun offre également un support payant pour son nouvel OS.

À l'instar de Red Hat et Novell (avec les projets Fedora et openSuSE), OpenSolaris servira d'incubateur pour les nouvelles technologies, qui pourront être intégrées par la suite dans Solaris.


Aucun commentaire: