mercredi 14 mai 2008

HP rachète EDS pour contrer IBM dans les services

Le numéro un mondial de l'informatique débourse 13,9 milliards de dollars pour racheter la SSII américaine qui emploie 139 000 personnes, dont 2 300 en France.

Les mégafusions ne font décidément pas peur à Hewlett-Packard. Le numéro un mondial de l'informatique (104 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2007) a annoncé cet après-midi le rachat de son compatriote Electronic Data System (EDS) pour un montant de 13,9 milliards de dollars (soit environ 9 milliards d'euros) ! C'est le deuxième plus gros rachat de HP après l'acquisition de Compaq en 2002 pour 20 milliards de dollars.

Selon le cabinet Gartner, EDS qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 22 milliards de dollars, était jusqu'ici le numéro deux mondial des services informatiques avec 3 % de parts de marché loin derrière IBM (dont le CA est de 99 milliards) qui s'accapare 7,2 % de parts de marché (les services ont représenté plus de la moitié de ses ventes l'an dernier, soit 54 milliards de dollars).

HP mise sur les services pour compenser le tassement des ventes de PC

En avalant EDS, HP actuellement numéro trois mondial des services avec un chiffre d'affaires de 16,6 milliards de dollars l'an dernier (2,3% de parts de marché), se rapproche ainsi à grandes enjambées d'IBM. Avec le rachat, le chiffre d'affaires de l'activité services atteint désormais les 38 milliards de dollars, soit plus que les ventes de PC qui étaient jusqu'ici la principale activité du groupe.
Un des objectifs du rachat est précisément de consolider l'activité services de HP afin de compenser le ralentissement de l'activité PC (IDC prédit une croissance mondiale des ventes de PC de 13 % cette année contre 15 % l'an dernier). L'idée ne date pas d'hier. En 2000 déjà, HP avait tenté de racheter l'activité de conseil de PriceWaterhouse mais ce dernier était finalement tombé dans l'escarcelle d'IBM. HP avait ensuite racheté Compaq afin d'atteindre une taille suffisante sur le marché des PC. Il est aujourd'hui numéro un mondial des PC devant Dell.

De nouvelles réductions d'effectifs sont à craindre

Reste maintenant à savoir s'il sera en mesure d'absorber une société de la taille d'EDS. Créé en 1962, le numéro deux mondial des services (conseil, assistance, infogérance, etc.) emploie 139 000 personnes dans le monde dont 2 300 en France tandis que HP emploie 70 000 personnes dans les services.
Très présente dans des secteurs comme l'industrie, la distribution et l'administration, la SSII est réputée pour sa capacité à prendre en charge l'informatique des très grands comptes (General Motors, le pétrolier Shell ou encore Carrefour), un domaine dans lequel HP est en retrait par rapport à ses concurrents. EDS connaissait toutefois depuis quelques années des difficultés financières qui avaient fait de lui un candidat au rachat.
Durement concurrencé par la branche services d'IBM et surtout par la montée en puissance des SSII indiennes qui proposent des tarifs très agressifs, le groupe avait vu sa croissance annuelle tomber à 4 % l'an dernier (contre 8 % l'année précédente) et avait procédé à des licenciements en dehors des Etats-Unis et notamment en France.
Le rachat par HP pourrait bien se traduire rapidement par de nouvelles coupes claires dans les effectifs d'autant que Mark Hurd, l'actuel PDG de HP, est réputé pour sa capacité à réduire les coûts. En 2005, il avait supprimé plus de 15 000 postes en un an !


HP stock market
Cotation boursière de HP pendant le rachat d'EDS


EDS stock marketCotation boursière de EDS pendant sa phase de rachat par HP

Aucun commentaire: