mercredi 23 avril 2008

Comment Optimiser la fréquentation de son site Web via un blog et le SEO

5 astuces pour transformer son site Web en machine de guerre

Vous souhaitez transformer votre site Internet en machine de guerre marketing et commerciale ? Voici cinq astuces incontournables qui vous permettront d’optimiser la visibilité de votre site Web ainsi que son taux de transformation.

5 astuces pour rendre votre site Web ultra efficace

#1 - Penser SEO : Votre service com s’est surpassé pour concevoir un superbe site Web ! A quoi bon, si ce dernier reste invisible des Internautes ?

Le SEO (”Search Engine Optimization“) permet de s’assurer que votre site est positionné en bonne place sur les moteurs de recherche lorsqu’un Internaute effectue une recherche sur les mots clés concernant votre activité.

Vous devez donc aider les moteurs de recherche à comprendre les sujets abordés sur votre site Web et quelle est votre cible. Vous trouverez 10 astuces pour bien référencer votre site Web ici.

Optimiser son site Web

#2 - Bloguer : Créer et maintenir un blog est une très bonne stratégie pour créer un trafic ciblé. Les moteurs de recherche type Google apprécient les blogs et les référencent généralement plutôt très bien.

Maintenir un blog vous permettra également d’engager une conversation avec votre cible et d’être ainsi très généralement cité sur d’autres blogs ou sites Web ce qui vous permet de multiplier les opportunités d’obtenir des liens pointant vers votre blog (voir ci-dessous #3).

Enfin si vous vous prêtez au jeu, vous publierez beaucoup plus d’articles intéressants sur votre blog que vous ne l’auriez fait sur votre site Web institutionnel. Vous multiplierez ainsi les occasions d’être vu sur les moteurs de recherche et les occasions d’intéresser votre cible en proposant des contenus pertinents.

#3 - Multiplier les liens vers votre site Web (back link) : Plus vous obtenez de liens pointant vers votre site Web et plus vous optimisez logiquement les opportunités d’être visible sur le Net.

De plus, les back link sont très appréciés des moteurs de recherche qui les considèrent comme étant un gage de qualité. Plus une page possède de liens pointant vers elle et plus elle est logiquement considérée comme intéressante. Enfin, un back link provenant d’un site à forte notoriété comptera logiquement plus qu’un back link provenant d’un site de faible notoriété.

Nous venons de l’évoquer, l’un des meilleurs moyens d’obtenir des back link est de bloguer et publier des contenus intéressants.

Il faut par contre éviter les échanges “factices” de liens car les moteurs de recherche tendent à détecter de mieux en mieux ce genre de pratiques et à les disqualifier. Attention également à certains annuaires qui ont tendance à référencer n’importe quoi et/ou à réclamer un lien en retour.

#4 - Convertir ses visiteurs en lead : Vous venez d’appliquer les trois premiers conseils et après quelques mois d’efforts, le nombre de vos visiteurs vient d’exploser ? C’est super, mais pas suffisant.

Il vous faut maintenant transformer vos visiteurs en prospects. Pour ce faire, proposez des “call to action” clairs et appropriés. Ces derniers peuvent se matérialiser à travers une inscription à un événement, un téléchargement d’un livre blanc, une demande de renseignement complémentaire, un abonnement à une newsletter…

Vérifier ici la bonne adéquation de vos formulaires avec la cible et l’objectif recherchés. N’hésitez pas à optimiser ces derniers en testant plusieurs variantes.

Des options de chat ou de “call me back” sont également intéressantes à tester.

#5 - Mesurer, optimiser, mesurer, optimiser, mesurer, optimiser : Comprendre l’activité des Internautes sur vos pages Web est absolument essentiel pour progresser. Quels sont les contenus qui intéressent votre cible ? Quels sont les call to action les plus performants ? Quelles sont les zones de vos pages Web les plus incitatives ? Pourquoi vos visiteurs quittent votre site Internet ? Combien de temps restent-ils ?

Plusieurs solutions vous permettront d’obtenir des informations pour mieux comprendre les usages qui sont faits de vos pages Internet. A côté des outils traditionnels type Google Analytics, des solutions telles que Crazyegg ou Clickdensity permettent de visualiser l’activité d’un Internaute sur une page Web et d’optimiser ainsi son design. Clicky, W3Counter, reinvigorate… présentent également des fonctionnalités intéressantes.


Dans le même genre et toujours issu du même site : http://blog.kinoa.com

10 étapes incontournables pour bien référencer son site Web

Il existe trois principaux facteurs clés dans la qualité du référencement :

  • Le premier est « l’indexabilité », c’est à dire la compatibilité avec les mécanismes utilisés par le moteur pour parcourir et indexer les sites. Cette notion fait référence à la qualité technique du site Web. Plus un site Web sera bien codé, plus il sera « indexable »
  • Le second est la « pertinence de la page » pour les mots recherchés, c’est à dire sa plus ou moins grande correspondance avec ce que recherche l’internaute.
  • Le dernier facteur est la « notoriété », qui est une valeur intrinsèque de la page, une mesure sans rapport avec les mots recherchés. C’est ce que Google appelle le Page Rank, ou « PR ».

Les 10 points ci-dessous n’ont pas pour vocation de garantir à votre site la première place sur les moteurs de recherche. Mais en respectant un minimum de règles, il est aisé d’optimiser le référencement naturel de son site.

De plus, en respectant certaines règles, vous améliorerez grandement l’accessibilité de vos pages Web pour les personnes handicapées.

10 étapes incontournables pour bien référencer son site Web

1. Qualité de conception :

Le code HTML du site doit respecter, dans la mesure du possible, les normes établies par le W3C.

Une bonne conception est la garantie que le contenu des pages du site sera analysé avec pertinence par les robots (crawler) des moteurs de recherche.

Vous devez donc valider le codage de votre site afin de vous assurer qu’il respecte le plus possible les normes W3C : http://validator.w3.org/

Vous pouvez également tester votre site Web sous un navigateur en mode texte (Lynx, par exemple).

Vous obtiendrez une image assez fidèle de l’interprétation de votre site par un moteur de recherche type Google.

2. Sémantique & mise en valeur des contenus :

La sémantique du code est un ensemble de pratiques permettant de rendre le code plus “lisible”, et ainsi, de pouvoir hiérarchiser le contenu mis en forme (Titre principal, sous-titre, texte du contenu, emphase d’un morceau de contenu…).

L’idéal étant de séparer la forme et le fond (utilisation des schémas de conception en

, appel aux CSS…), et d’utiliser au mieux les balises HTML appropriées afin de mettre le contenu en perspective du focus qu’on souhaite lui apporter.

Les moteurs de recherche donneront logiquement un poids plus important aux mots insérés dans une balise
La suite de l'article : ici !

Aucun commentaire: