jeudi 13 mars 2008

Un institut de recherche Français est la cible d'espionnage informatique : les chinois de la ligne de mire ?

Espionnage informatique dans un institut de recherche Français

Les fonctionnaires de la Direction de la Surveillance du Territoire enquête sur une mystérieuse intrusion informatique dans un institut de recherche de la faculté de Versailles.
Un institut de recherche de la faculté de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines a fait appel à la Direction de la surveillance du territoire (DST), les services de contre-espionnage Français. L'école s'inquiète de l'intrusion possible d'un de ses ordinateurs. Une faculté sensible car spécialisée dans la chimie. L'école s'interroge sur le fait que des données informatiques auraient pu être volées. Un ou plusieurs personnes se seraient invités le 10 février dernier, vers 2 h 40 pour accéder à une zone normalement sécurisée de l’Institut Lavoisier. Une carte d'accès a été utilisée durant les 10 minutes ou un ordinateur portable a été manipulé, peut-être une clé USB utilisée pour copier les informations de la machine. Les services secrets français enquête !

La stratégie de la lamproie

Qui sont le ou les pirates ? Un étudiant ? Un espion ? Un étudiant espion ? La Chine pourrait être de nouveau montré du doigt, mais pas seulement. L'excellent livre de Roger Faligot "Les services secrets Chinois " rappelle les propos d'un ancien agent du FBI, Paul Moore "Ces gens qui collectent du renseignement ne ressemblent pas à des espions, ils n'agissent pas comme des espions et ils obtiennent pourtant de larges quantités d'informations (...) par des universitaires, des étudiants, des hommes d'affaires ou des journalistes".

Un exemple qui a d'ailleurs défrayé la chronique, en 2005. Une jeune étudiante de 22 ans était arrêtée après avoir "copier" pour ses études, des données appartenant à l'équipementier Valeo et plus précisément à la direction - Recherche et Développement -. Mlle Lili, avec son ordinateur portable, son disque dur de 40 Go avait fait main basse sur une quarantaine de dossiers contenant des informations destinées aux firmes BMW et Renaud. "Je ne pensais pas que c'était confidentiel" indiquait-elle dans les colonnes de Libération en juin 2005. Elle sera condamné en décembre d'abus de confiance, à 1 an de prison dont 10 mois avec sursis.

Spy to love me

Autre affaire d'espionnage ayant touché la France, le fameux missile Crotale qui va se retrouver copier par les Chinois sous le nom de Hangqi 7 (Drapeau rouge). Citroën et sa CX copiée en 1993 par Greely. Mais rien ne laisse penser que la Chine est derrière cette visite Versaillaise très matinale. La stratégie de la lamproie (Acquisition du renseignement ouvert, relations politiques, acquisitions commerciales directes, coopération scientifique, coopération étudiante, ...) n'est pas uniquement une spécialité du Guojia Anquan Bu (Guoanbu). En fevrier dernier, des ordinateurs et des disques durs disparaissaient des locaux d'une importante société pétroliére. Le pétrolier venait de trouver un nouveau gisement de pétrole.

Aucun commentaire: