mercredi 12 mars 2008

Le Web en alerte selon le rapport 2008 d'Arkoon

Le web : nouvelle arme menaçante pour les utilisateurs. Edition du rapport annuel de l'édition de solution de sécurité informatique Arkoon.

Lyon, le 11 mars 2008.
L’un des principaux partenaires technologiques d’Arkoon, la société Sophos, leader dans l’édition de logiciels antivirus et premier laboratoire d’Europe en matière de lutte contre les codes malicieux, publie son rapport annuel sur la cybercriminalité.

Le rapport sur les menaces à la sécurité 2008 indique que les pirates utilisent désormais le Web pour infecter les utilisateurs : de plus en plus souvent, le code malveillant est intégré à des sites Web ou des publicités générant un trafic important. Ce rapport détaille les dangers que les utilisateurs du Web courent quotidiennement. Voici les principaux types de menaces qui se déploient rapidement sur le web :

· Menaces sur les sites Web : une nouvelle page infectée est découverte toutes les 14 secondes, soit 6 000 pages par jour

· La cybercriminalité touche désormais Apple : motivés par l’argent, les pirates commencent à viser les utilisateurs de Mac et les malwares ne concernent plus uniquement Windows

· Les menaces visant les utilisateurs d’appareils portables équipés d’une connectivité Wi-Fi (iPhone, iPod Touch, ordinateurs ultraportables, etc.) sont de plus en plus nombreuses : l’adoption croissante de ces appareils incite les pirates à exploiter les vulnérabilités des navigateurs

· Des cas de cybercriminalité d’États ont fait l’actualité, mais aucune preuve n’a jusqu’à présent été rendue publique

Les appliances UTM FAST360 d’Arkoon utilisent la technologie antivirus de Sophos. En combinant sa technologie firewall à celle de Sophos, Arkoon optimise la sécurité de ses produits afin de répondre au mieux aux attentes du marché européen et aux demandes des utilisateurs. L’opinion publique pense que l’insécurité informatique s’intensifiera en 2008, en particulier avec les derniers cas d’attaques informatiques en 2007 ayant fait les gros titres. Vous pouvez retrouver l’intégralité du rapport en cliquant ici.

Aucun commentaire: