mardi 4 mars 2008

Des chercheurs en sécurité informatique annonce la possibilité de pirater, à distance, des pacemakers équipés RFID.

Des chercheurs en sécurité informatique annonce la possibilité de pirater, à distance, des pacemakers équipés RFID.

Une équipe de chercheurs en sécurité informatique (Shane S. Clark, Benessa Defend, Daniel Halperin, Thomas S. Heydt-Benjamin, Will Morgan, Benjamin Ransford, Kevin Fu, Tadayoshi Kohno, William H. Maisel), connus pour leurs travaux sur les puces RFID vont attirer l'attention sur les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs cardiaques implantés en mai prochain, lors du 2008 IEEE Symposium on Security and Privacy qui se tiendra en Californie, à Oakland.

Les chercheurs présenteront une preuve que ces matériels médicaux ont été mis en place par des sociétés qui n'ont pas pris en compte le côté "sécurité" et "attaques à distance". Le titre de leur exposé : "Pacemakers and Implantable Cardiac Defibrillators: Software Radio Attacks and Zero-Power Defenses". Tout un programme qui risque de faire battre les coeurs !

Aucun commentaire: