lundi 17 décembre 2007

Le nouveau disque dur de Western Digital bloque les téléchargements illégaux avec une prise en charge des DRM

Le fabricant propose un nouveau disque dur qui limite l'accès aux fichiers qui font l'objet d'un copyright

Western Digital, le deuxième fabricant mondial de disques durs après Seagate, vient d'introduire une technologie nommée Anywhere Access embarquée sur des disques My Book, qui pourrait bien séduire de nombreux acteurs du contenu.

Lorsqu'un utilisateur cherche à télécharger un fichier sur ou à partir de son disque, le logiciel Anywhere Access lance un test sur une trentaine de DRM (Digital Rights Management), des systèmes de marquage des données, afin de détecter si le fichier fait l'objet d'un DRM et alors en interdire l'accès.

Officiellement, cette technologie est destinée à simplifier les échanges de données entre particuliers. Les fichiers personnels, de type photos ou vidéo, ne disposent pas de DRM et seront donc librement téléchargeables, même à distance en réseau ou en ligne, tandis que les fichiers acquis et protégés ne le seront pas.

Dans la réalité, l'usage d'un disque aussi restrictif soulève beaucoup de questions. A commencer par les applications qui placent une signature dans les fichiers, assimilée à un DRM, alors que ces fichiers ne sont pas protégés par leurs utilisateurs. Les entreprises également peuvent protéger leur contenu mais en laisser un libre accès.

De plus, la technologie présenterait des problémes de compatibilité avec des appareils périphériques. Le propriétaire d'un baladeur numérique pourrait se voir interdire de télécharger un fichier dont il est le propriétaire, sous le prétexte que celui-ci embarque une signature DRM.

Enfin, Anywhere Access est limité à Windows.

On s'interrogera sur la stratégie de Western Digital. Certes, le lancement de disques My Book avec Anywhere Access répond à une attente de l'industrie du multimédia. Mais dans le même temps, il intervient au moment où de grands acteurs du contenu, comme Amazon.com, Apple iTunes, Universal ou la BBC, s'interrogent sur la pertinence des DRM.

Heureusement limité à Windows ;)

Aucun commentaire: